J'ai testé pas mal de formules. Toutes molles. Puis je m'y suis remise. Et j'ai réussi parfois.

Savon tensioactifs

 

Quelques impératifs:

  • Dureté ; cela va de soi
  • Douceur: cela  implique donc une concentration plutôt faible en tensioactifs
  • Mousse: il faut que cela mousse autant qu'un shampooing normal, donc on ne peut pas inclure trop de corps gras "bruts"
  • Démêlant si possible

 

Petite typologie des ingrédients que l'on peut utiliser pour un shampooing solide

Tensioactifs solides : entre 30 et 50%

SCI, SLSA, SCS, Sodium Lauroyl Lactylate (SLL), SMC Taurate: Ce sont les bases de la formulation. Ils vont nettoyer en douceur et produire de la mousse. Je préfère utiliser un mélange de tensioactifs qu'un tout seul, question de profiter des atouts de chacun. Il vaut mieux en utiliser le moins possible afin d'augmenter la douceur du produit final. Mes shampooings liquides contiennent moins de 25% de tensioactifs.

Le SLL est le plus doux et le plus hydratant de ceux que je cite. Il produit de grosses bulles.

Le SCI est un peu moins doux, plus détergent. Il permet d'obtenir une mousse très onctueuse et laisse la peau et les cheveux soyeux. 

Le SCS est encore moins doux. Je n'en rachèterai pas car je ne vois pas ce qu'il apporte de plus par rapport au SCI.

Le SLSA mousse beaucoup mais n'est pas le plus doux et exige des précautions à l'usage: la poudre est très fine, il pourrrait être nocif de trop en respirer.

 

Tensioactifs liquides de 10 à 20%

Mousse de sucre, mousse de babassu...: Le choix est large. J'aime bien utiliser les deux que je cite, ainsi que la base moussante consistance et le lamesoft. Puisque l'on formule un produit solide, ils devront être utilisés en proportion limitée.

 

Co émulsifiants autour de 10%

Emulsifiant VE, alcool cétylique, acide stéarique: Ils permettent d'augmenter notablement la dureté et la douceur du pain que l'on formule. L'acide stéarique peut être utilisé en assez grande proportion avec le SCI sans réduire la mousse. De façon générale, ces ingrédients diminuent moins la mousse que les corps gras classiques.

J'ajoute qu'avec de fortes proportions d'acides/alcools gras, la pâte obtenue est plus liquide et facile à mouler. 

 

Emulsifiants autour de 10%

J'apprécie particulièrement l'émulsifiant MF dans ce type de formulation. Il est très doux et rend la formulation moins agressive sans ramollir ni compromettre la mousse.

Je pense que le conditioner emulsifier d'AZ se prêterait bien à ce type d'utilisation: c'est un bon épaississant, qui mousse et gaine le cheveu. J'évite d'utiliser de la lécithine avec cet ingrédient. Il est compatible avec les tensioactifs anioniques. De façon plus générale je me préoccupe moins de la compatibilité entre anioniques et cationiques dans un produit solide (avec peu d'eau donc).

Colchique a fait des essais concluants avec le BTMS, l'olivem, le CE, la cire N°3.

 

Esters d'acide gras, agents regraissants autour de 10%

PEG 7 olivate, Lamesoft...Ils permettent de rendre le produit plus doux sans diminuer la mousse.

 

Humectants autour de 5%

Glycérine, sorbitol: Ce sont des agents hydratants qui peuvent agir favorablement sur la mousse.

 

Agent de charge autour de 20%

Des choses qui prennent de la place sans rien faire d'autre. J'utilise du Natrasorb à 20%. Je le mélange aux autres ingrédients fondus juste avant de mouler. Je me demande si on ne pourrait pas inclure plus de corps gras en les mélangeant au préalable avec le Natrasorb. Of a simple nature mentionne que l'on peut obtenir des poudres de bain moussantes et riches en huile avec cet ingrédient. La texture à sec n'est pas tout à fait lisse mais l'usage reste très agréable. On peut sans souci utiliser des moules assez détaillés.

Ce type d'ingrédients me permet de réduire aisément la proportion de tensioactifs. La texture finale peut cependant devenir spongieuse si l'on intègre trop de tensioactifs liquides.

Je pense qu'on pourrait utiliser un amidon ou des argiles à la place. AZ utilise dans une de ses formules de la poudre de riz micronisée. 

 

Actifs divers et variés entre 5 et 10%

La poudre d'avoine hydrolysée est très bénéfique dans les shampooings en barre. De façon générale, je préfère les actifs en poudre.

Les protéines se comportent très bien dans les produits lavants, elles apportent une douceur et un glissant très agréables.

La lécithine à faible dose peut être utile. Il n'y a pas vraiment de limite à ce que l'on peut introduire. J'ai toutefois tendance à limiter voire à éviter les huiles et les beurres pour ne pas diminuer la mousse.

La lanoline est très agréable sur le peau comme sur les cheveux. J'ai en général du mal (blocage psychologique) à utiliser des beurres/huiles dans des tensioactifs, j'ai souvent l'impression que rien ne reste. On peut tout à fait obteir des shampooings pour cheveux secs efficaces sans utiliser d'huiles du tout. 

Les gommes peuvent ajouter du glissant.

 

 La formulation

Concernant le pH:

  • Pour les produits pour la peau je ne m'en préoccupe pas. J'utilise régulièrement des savons à froid au pH assez basique sans souci.

 

  • Pour les cheveux: La pH est un peu plus important. Deux difficultés principales: on travaille à chaud ( et la température -comme la pression - influe sur le pH) et avec très peu d'eau. Ceci étant dit, le SCI, ingrédient principal de toutes mes formulations tend à faire baisser le pH.  La mousse de babassu a en solution un pH autour de 6. La mousse de sucre comme la base consistance ont des pH élevés , autour de 11. Je tends à formuler avec du SCI et de la mousse de babassu en tensioactifs principaux, les autres servant d'appoint en quantité assez faible.

 

Je songe à ajouter du stéarate de sodium à mes prochains shampooings.

 

Le processus

Faire fondre les tensioactifs solides et liquides, les humectants, acides gras et émulsifiants. Bien mélanger. Ajouter le Natrasorb. Bien mélanger encore. Selon les formules, la pâte peut être liquide ou molle (type pâte à modeler).

La spatule est un outil indispensable pour ramener au fond du bol et ne rien perdre. Comme la pâte durcit assez, vite, un coup de spatule et un rapide passage au bain marie permettent de mouler sans trop de soucis.

 

Quelques formules

 


Une première formule: un savon doux, moussant,assez dur

Phase I

SCI 25%

SLSA 20%

SLL 7%

Glycérine 5%

Acide stéarique 7%

Emulsifiant VE 3%

Mousse de babassu 10%

Mousse de sucre 5%

 

Phase II

Natrasorb 18%

 

Pain n°3 I                              Pain N°3 II                                 Pain N° 3 III

 

Une quatrième, vraie réussite là aussi. Le pain est nettement plus dur que le précédent.

Phase I

SCI 25%

SLSA 10%

Emulsifiant MF 5%

Glycérine 10%

Acide stéarique 7%

Emulsifiant cire n°3 10%

Mousse de babassu 10%

Poudre d'avoine hydrolysée 5%

 

Phase II  

Natrasorb 20%

 

Savon N)4 I   Savon N°4 II   Savon N°IV 3   Savon N°IV IV   Savon N°IV V 

 

 Les deux laissent mes  cheveux souples et brillants sans utiliser d'après shampooings. Ils ne démêlent pas vraiment mais ne créent pas de noeuds non plus. Comme j'utilise systématiquement un après shampooing (sauf pour les tests), ils me conviennent parfaitement.

Mes cheveux secs, sans produits, sans avoir utilisé d'après shampooing:

IMG_9828  IMG_9831