C'est la nouvelle année.
Super.
Et tout.
Vraiment.

Ce fut une année triste et difficile, je ne suis pas sûre de voir en ce moment ce que cette date peut signifier. J'ai le bonheur d'être entourée de l'amour et des pensées de ceux qui restent.  C'est une joie qui n'annule pas de vives douleurs. 

Devrais-je être heureuse parce que 2010 s'achève? Ce n'est pas la fin d'une période de tristesse, elle résiste mêmes aux feux d'artifices et aux illuminations de Paris. On n'ose espérer que cela aille mieux au premier janvier.

Fin des mornes pensées.

On mérite tous un plaisir de fin d'année. En cette occasion, j'offrirai (sans échéance) un paquet surprise aux trois prochains commentateurs de ce blog (edit: qui s'engageront à faire de même, j'avais oublié cette condition). A la seule condition qu'ils vivent en France.

BR & JA & JN & le boulot et la santé et la famille....

Un peu en avance, je sais.